Menu

Consommation locale, tendance de fond ou phénomène de mode ?
5 (1)

Ce sont 2 mots que l’on croise de plus en plus souvent. Dans les médias, sur les affiches publicitaires, dans les discussions entre amis…Difficile d’échapper à la consommation locale, surtout depuis la pandémie de Covid 19 qui aura été un véritable accélérateur de cette tendance.

Consommation locale

Nous avons voulu en savoir plus sur ce mode de consommation et surtout comprendre s’il s’agissait d’un simple phénomène de mode pour urbains en mal d’authenticité ou une véritable tendance de fond qui perdurera dans le temps.

Qu’est-ce que la consommation locale ?

Initialement assignée à l’alimentation, la consommation locale ou en circuit-court se caractérise par le fait de :

  • limiter à 1 le nombre d’intermédiaire entre le producteur et le consommateur
  • consommer des produits dont la production se fait dans un rayon de 160 kilomètres.

Avec l’évolution des mentalités et la prise de conscience de la nécessité d’être plus responsable dans sa consommation, les français privilégient de plus en plus ces circuits courts pour leur alimentation, mais plus seulement. Désormais, c’est tout l’univers de la vie quotidienne qui est impacté. Mode, déco, vélo et même énergie. Le Made in France a le vent en poupe et de plus en plus de produits estampillés “locaux” sont plébiscités par les consommateurs. 

Selon une étude Harris Interactive, 92% des français estiment en effet qu’un produit issu d’une production locale bénéficie d’un gage de qualité et d’authenticité. Le fait de connaître la provenance joue donc comme un élément de réassurance et devient donc un atout considérable pour les marques. 

Quels sont les avantages à consommer local ?

Les bénéfices à consommer des produits locaux sont nombreux. Nous n’allons pas nous lancer dans une liste à la Prévert mais nous pouvons notamment citer : 

  • Impact environnemental réduit car moins de transport
  • Valorisation et préservation de savoirs-faire locaux
  • Conservation de l’emploi local et donc soutien de l’économie
  • Meilleure rémunération pour les producteurs
  • Plus grande transparence sur la qualité des produits
  • Maîtrise des circuits d’approvisionnement

Ces avantages sont difficilement discutables et tout le monde s’accorde à louer les bienfaits d’une consommation locale, donc plus responsable

Pourtant, certains freins subsistent pour que tout le monde franchisse le pas. Le point principal concerne notamment le prix des produits. En effet, consommer local coûte souvent plus cher, environ 10 à 15% de plus en règle générale pour l’alimentation. Les personnes avec de bas revenus se trouvent donc souvent exclues, même si elles sont conscientes du bien fondé de la démarche. 

Comment consommer plus local ?

Avec la prise de conscience grandissante sur la nécessité d’agir, les initiatives se multiplient et il est désormais plus facile de trouver des produits locaux qu’il y a quelques années. 

Dans l’alimentaire notamment, il n’est plus nécessaire d’habiter à la campagne pour pouvoir consommer des fruits et légumes locaux et de saison. Les AMAP, ces associations qui fleurissent un peu partout en France depuis plusieurs années, mettent en relation des paysans producteurs avec des groupes de consommateurs sensibles au maintien d’une agriculture paysanne et de qualité. Il est ainsi possible, en adhérant à l’une de ces associations, de bénéficier de fruits et légumes de saison, même en habitant en ville. 

Les initiatives locales dans des secteurs plus variés se développent également. C’est par exemple le cas à Paris avec Faubourg 203. Cette plateforme propose des produits artisanaux fabriqués à Paris dans des catégories telles que la décoration, l’épicerie fine ou encore des articles de papeterie. Car comme nous l’avons vu, ce phénomène de consommation locale ne touche plus que l’alimentation. 

En cherchant un peu, on trouve presque tous les produits du quotidien près de chez soi, et même jusqu’à l’énergie puisque des acteurs du secteur mettent dorénavant le côté local en avant. 

Mais alors, tendance de fond ou phénomène de mode ?

Difficile de prédire l’avenir et donc de répondre précisément à cette question. Mais la prise de conscience collective, en particulier sur la question du climat, pousse les consommateurs à privilégier les acteurs et les produits locaux. L’épisode de Covid-19 et toutes les conséquences qui en découlent (dépendance vis à vis d’autres pays, pénurie sur des biens de première nécessité, etc… ) n’a fait qu’accentuer cette prise de conscience. 

Les marques et les distributeurs s’adaptent donc pour répondre à ces nouveaux besoins. Avec le développement de modes de distribution dédiés et la hausse des volumes, il y a fort à parier que les prix vont pouvoir baisser. Le frein principal sera donc ainsi levé et la tendance deviendra un mode de vie pérenne. 

Noter l'article