Menu

« Salam », le documentaire sur Mélanie Diam’s
5 (2)

Diam's Salam

Salam est une expression arabe qui sert de salutation et exprime un signe de paix. C’est la même expression qu’a utilisée l’ex-rappeuse française Mélanie Diam’s pour le documentaire qu’elle a réalisé pour raconter sa nouvelle vie. La célèbre Mélanie Georgia que l’on connaît tous sous le nom de Diam’s est enfin sortie de sa cachette. Douze ans après la fin inattendue de sa carrière musicale, elle brise le silence et réalise un film à son sujet avec l’aide de ses amies Houda Benyamina et Anne Cissé.

Rétro sur le vécu de Mélanie Diam’s

Qui ne se souvient pas de cette artiste française la plus populaire des années 2000 ? Cette jeune ex-rappeuse a sorti plusieurs disques qui ont tous connus un grand succès. Elle a sorti un disque d’or, puis un disque de platine, et finalement un disque de diamant. Après cela, elle n’a plus été vu sous les feux des projecteurs.

« Salam » : de quoi nous parle ce documentaire ?

Aujourd’hui, la Diam’s que l’on connaissait est redevenue Mélanie. Le documentaire racontant sa vie intitulé « Salam » a été présenté en salle de cinéma pour la première fois le 1er et le 2 juillet 2022. Dans ce film, Mélanie fait face à la caméra et nous raconte ses vécus depuis tout ce temps où on ne l’a plus revu. Le film présente deux parties : une revue sur les malheurs qu’elle a subis pendant l’ère du showbiz et les conséquences de ceux-ci.

Couverte de la tête au pied par une voile, l’ancienne artiste avoue tout à cœur ouvert : les difficultés rencontrées pour vivre pleinement quand on est un artiste célèbre, les conséquences de cette célébrité sur la santé mentale. En effet, Mélanie confie qu’elle a maintes fois fait des tentatives de suicide, et s’est faite envoyée en internat. 

Diam’s a annoncé sa nouvelle religion

Dans ce documentaire, elle raconte également sa décision de se convertir à la religion islamique après des voyages qu’elle a faite à travers plusieurs pays. Sans oublier la création de sa fondation qui soutient les orphelins du Mali. Bref, tous les passages marquants de sa vie qui se résume en un passage à la dépression vers la paix. Comme vous vous en doutez, ce documentaire parle à peine de musique.

Le documentaire « Salam »: le public s’exprime !

Pour voir le film de Mélanie Diam’s, le Festival de Cannes a réuni plus de 90 000 spectateurs dans 186 salles pendant ces deux jours. Ce grand intérêt du public pour voir ce film de Mélanie Diam’s a fait qu’il s’est propulsé au premier rang du box-office. 

En effet, si auparavant les films les plus vus en salles ont été « Couper » de Michel Hazanavicius et « Frère et sœur » d’Arnaud Desplechin, c’est désormais « Salam » de Mélanie Diam’s qui a battu le record.

Ces deux films n’ont atteint ce nombre de spectateurs qu’en sept jours lors de leur diffusion. Le documentaire va-t-il toujours avoir autant de succès après sa diffusion ?

Les retours positifs du public sur  « Salam »

Après avoir visualisé ce documentaire, plusieurs spectateurs ont été très émus. A chaque fin de projection, l’écho des applaudissements se faisait entendre dans les salles. D’après les retours des spectateurs, on a pu en déduire que le documentaire parlait à tout le monde, chacun pouvait s’y retrouver. Ce n’est nullement un sujet de religion. Le film nous apprend à nous détacher de tout ce qui se présente comme un blocage dans notre vie afin de se retrouver soi-même.

Les premiers critiques du public sur « Salam »

Quoi qu’il en soit, le documentaire a également reçu des retours négatifs. Ce qui a été le plus critiqué, c’est la perception de ce film comme étant une stratégie marketing pour son association afin d’obtenir des fonds. En ce qui concerne la réalisation du film, pour certains, elle n’est pas très réussie, car elle a tendance à faire un rapprochement avec un simple reportage sur la vie en nature. En effet, on y voit Mélanie marcher au bord d’une plage ou rencontrer des girafes pendant un safari.

Enfin, il y en a aussi ceux qui trouvent que le documentaire n’apporte rien de plus comparé aux autres reportages déjà réalisés sur l’ancienne artiste depuis ces dix dernières années où elle est restée silencieuse. Même si pour les journalistes ce documentaire est des plus émouvants et sincères, certains pensent différemment. Mélanie Diam’s ne fait aucun commentaire sur un sujet : la montée de l’extrémisme en France.

Noter l'article