https://www.eonlab.fr/rencontres-femmes-83/

L’origine et l’évolution de Noël

Demandez à n’importe qui ce que Noël signifie pour eux, et ils vous répondront sans doute quelque chose comme « passer du temps en famille » ou « échanger des cadeaux ». De nos jours, l’aspect religieux de Noël est devenu moins important dans l’esprit des gens, ce qui reflète l’évolution de la société.

Que ce soit pour le symbole de cette fête ou pour la valeur économique qu’elle a, Noël est un évènement profondément ancré dans la société actuelle. A tel point que nous commençons à voir des films de Noël au mois de Décembre.

Néanmoins, Noël n’a pas toujours été comme ça, et cet article cherche à retracer les origines et l’évolution de cette fête.

Noël, une fête païenne

Les origines de Noël, bien que n’ayant pas ce nom à l’époque, remontent à une vieille fête païenne.

Il y a très longtemps, avant l’ère de l’Empire Romain, les païens d’Europe célébraient, à la fin du mois de Décembre, la renaissance et le renouveau de la nature. Le solstice d’hiver était aussi un moment pour célébrer la fertilité, la maternité, et l’astronomie.

Bien que nous n’ayons pas de détails sur les différentes cérémonies et activités de cette fête, il ne fait aucun doute qu’elles sont les ancêtres du Noël que nous célébrons aujourd’hui.

La recherche de la date de naissance du Christ

Noël n’a pas toujours existé dans la religion chrétienne. Ce n’est qu’à partir du IIème siècle que l’Eglise recherche la date précise de la naissance du Christ. Bien que plusieurs dates aient été évoquées (6 Janvier, 25 Mars, 10 Avril, etc.) c’est finalement la date du 25 Décembre qui a été retenue par Rome aux alentours de 330, afin de christianiser les rituels païens.

Ceci a facilité la conversion des païens au Christianisme, puisqu’il existait maintenant une similitude entre les deux religions.

Noël au Moyen-Âge

Noël a gagné en popularité en Europe. Ainsi, les Irlandais ont commencé à célébrer cette fête au Vème siècle, les Anglais au VIIème, et les Allemands au VIIIème.

Au Moyen-Âge, les célébrations de Noël en Angleterre duraient 12 jours, et il y avait toute sortes d’activités, comme des pièces de théâtre ou des grands banquets. C’est également à cette époque que les cadeaux, la musique, et les décorations sont devenus la norme.

Le bannissement de Noël au XVIIème siècle

Cependant, certaines personnes n’étaient pas d’accord avec la tournure que prenaient les festivités de Noël, et, en 1644, les puritains anglais ont banni Noël. S’est ensuivit un conflit avec les sujets de la Couronne, ce qui a probablement posé les bases de la deuxième guerre civile (1648-1649).

Noël a également été banni aux Etats-Unis, dans l’état du Massachusetts, de 1659 à 1681. Ce n’est qu’en 1870, 5 ans après la Guerre de Sécession (1861-1865) que Noël est proclamée comme l’une des fêtes importantes du pays.

Le sapin de Noël

En Europe, la tradition du sapin de Noël est apparue au XIIème siècle, notamment en Alsace. Au départ, les décorations étaient comestibles. Il était donc commun de voir des noix, des pommes, ou des sucreries suspendues aux branches de l’arbre. Mais il y avait également des « vraies » décorations, comme des rubans ou des poupées de chiffon.

Au XVIIème et XVIIIème siècles, les gens ont commencé à mettre des bougies (ou des alternatives moins onéreuses). Elles étaient généralement au nombre de 12, une pour chaque mois de l’année.

Avec l’invention de l’électricité, les guirlandes ont commencé à apparaître à la fin du XIXème siècle, mais elles étaient très chères. C’est aussi à ce moment là que les gens ont commencé à décorer leur logement, en plus du sapin.

Cette tradition a traversé l’Atlantique, notamment grâce au Royaume-Uni et à la famille royale. En 1841, le Prince Albert, mari de la Reine Victoria, a fait décorer un sapin pour Noël. De nombreux journaux anglais se sont alors mis à représenter la famille royale autour d’un sapin, ce qui a popularisé la tradition, et l’a fait parvenir dans les colonies pendant les années 1850.

D’autres symboles de Noël ont des origines aussi lointaines que le sapin. Par exemple, en France, mettre une crèche en dessous du sapin est une tradition qui a commencé au XIVème siècle. Bien qu’elle ait fait face à certaines difficultés pendant la Révolution, où il était alors interdit de représenter une scène religieuse, cette tradition a tenu bon, et est encore actuelle.

Les origines du Père Noël

Le Père Noël est fortement inspiré de Saint Nicolas, un évêque du IIIème siècle, dont la fête, le 6 Décembre, est un moment de partage de cadeaux.

Le Père Noël a d’abord été importé aux Etats-Unis par des migrants Allemands et Hollandais au XVIIIème siècle, où il est devenu celui que nous connaissons aujourd’hui, avant de revenir en Europe.

Noël a connu bien des changements au courant des siècles, et le fait qu’elle soit maintenant une fête à la fois religieuse, culturelle, et commerciale fait que tout le monde, croyant ou non, peut apprécier cette période spéciale de l’année.