Menu

Tout savoir sur les bijoux de protection
0 (0)

Chaque bijou raconte une histoire. 

Certains font référence à un souvenir que l’on souhaite conserver précieusement, d’autres constituent un héritage sacré à préserver précieusement…

Utilisés depuis la nuit des temps, les bijoux de protection sont portés dans l’objectif de se protéger contre un mal physique ou psychique.

bracelet de protection

Origine des bijoux de protection

A l’origine, le port de bijoux en guise de protection est lié aux croyances païennes des sociétés primitives

Les bijoux de protection sont destinés à préserver le corps et l’esprit de tourments variés : maladies, malchance ou esprits malveillants.

Ils se portaient dans certaines situations particulières et périlleuses dans un monde où le confort tel qu’on le connaît aujourd’hui était inimaginable.

Ainsi les personnes qui s’embarquaient pour de longs voyages, les femmes enceintes ou encore les enfants malades se voyaient couramment remettre un bijou protecteur.

Dans nos sociétés contemporaines, le port de ces objets s’est considérablement réduit. Les bijoux de protection se portent à de bien plus rares occasions telles que des cérémonies religieuses ou des fêtes traditionnelles.

Les symboles de protection les plus connus

Les multiples représentations retrouvées aujourd’hui sur des bijoux de protection trouvent leur origine au sein de diverses cultures primitives. Certains symboles ont traversé les âges pour arriver jusqu’à nous.

L’oeil d’Horus : une protection légendaire

Selon une légende de l’Egypte antique, le dieu Horus aurait perdu son œil gauche dans une lutte avec son homologue Seth. La déesse Hathor aurait usé de magie pour le guérir. 

Souvent utilisé en tant qu’amulette, sa symbolique de protecteur et de guérisseur s’est élargie au fil du temps.

Il symbolise aujourd’hui plus globalement le mal repoussé, l’unité du vivant et apporte chance et prospérité à son propriétaire.

L’oeil grec ou Matiasma

Présent dans la Bible, le Coran et dans d’innombrables œuvres culturelles et littéraires, on trouve les premières références au Mauvais Oeil dès 3000 ans avant J-C.

On croyait alors à l’existence de malédictions pouvant être jeté d’une personne à une autre par la suite de mauvaises pensées, comme la jalousie ou l’envie.

Les personnes portaient alors le mauvais œil sur eux afin de conjurer ce sort et de se protéger au quotidien.

Khamsa

La Khamsa, Tafust ou encore Main de Fatima ou de Myriam, se retrouve bien avant les premières religions.

Bien que son origine reste assez mystérieuse, les vertus associées à ce symbole sont elles bien connues.

Selon les cultures, la Khamsa est tour à tour synonyme de fertilité, de protection ou d’espoir. Elle protège contre le Mauvais Oeil et apporte une énergie positive à son possesseur.

Traditionnellement porté en amulette ou en talisman, ce bijou de protection spirituel est aujourd’hui décliné en bijoux de toutes sortes.

Les bijoux porte-bonheur

De tous temps, certains objets ont fait l’objet de porte-bonheur. Qu’ils soient portés au quotidien ou pour des occasions particulières, ils sont des symboles destinés à protéger contre de multiples dangers.

Ces objets sont aujourd’hui déclinés en différents bijoux. Des marchands proposent de porter une broche pour femme ou homme et d’en revendiquer une signification personnelle ou symbolique. Cela permet également d’en faire des objets de mode à part entière.

Parmi les bijoux porte bonheur les plus connus, on peut citer :

Le trèfle à quatre feuilles

Trouver un trèfle à quatre feuilles est en soi déjà un coup de chance ! 

Issue de la culture celte, la croyance que le trèfle à quatre feuilles porte bonheur repose sur différentes significations. Il donnerait entre autres la capacité de voir les fées et permettrait également d’atteindre un bonheur éternel.

Selon la légende chrétienne, Eve aurait emporté avec elle un trèfle à quatre feuilles lors de son bannissement du paradis, afin d’emporter avec elle un souvenir de ce lieu saint.

Les quatres feuilles du trèfle sont également associées aux quatres côtés de la croix, en faisant pour certains un objet facilitant l’accès à la rédemption et au paradis.

Le fer à cheval

Aussi bien présent dans la tradition chrétienne que qu’égyptienne ou islamique, le fer à cheval apporterait la chance sur son possesseur et son entourage

Son origine remonte au respect presque divin que l’on vouait aux forgerons, qui étaient seuls capables avec dieu de forger certains matériaux.

La patte de lapin

La croyance que la patte de lapin porte bonheur remonte à plusieurs milliers d’années.

Dans la culture celtes, on attribuait aux lapins la faculté de communiquer avec les dieux lorsqu’ils étaient sous terre. 

La patte de lapin peut par ailleurs être vu comme un symbole phallique. La porter devient alors un gage de fertilité et de bonheur.

Dans la tradition hoodoo nord-américaine, la patte de lapin ne porte bonheur que lorsqu’elle est obtenue dans certaines conditions. Ainsi la patte gauche d’un animal tué dans un cimetière à minuit aurait de plus grandes vertus.

Les pierres de protection

Le plus souvent portées sur des bracelets ou des colliers de protection, certaines pierres et minéraux sont réputés offrir des bienfaits multiples. 

Parmi les pierres de protection les plus connues, on retrouve :

  • La tourmaline noire : capable de nettoyer l’environnement des énergies négatives, la tourmaline protègerait également des personnes toxiques. En plus de la porter sur soi, il est possible de la placer dans les quatre coins d’un logement pour en protéger l’espace.
  • la pyrite : réputée efficace pour se protéger des effets néfastes des technologies sur le corps et le mental, la pyrite est également un stimulant de la créativité.
  • Le quartz clair : autant utilisé pour éviter toute forme de négativité que pour attirer à soi la positivité, ce minéral est souvent porté en tant que collier ou bague de protection. La particularité de son utilisation réside dans la nécessité de formuler une intention claire sur les bénéfices que l’on souhaite retirer de cette pierre.
  • L’obsidienne noire : idéale pour les personnes susceptibles et coléreuses, ce minéral constitue un moyen d’apaiser l’humeur de son propriétaire. Elle est portée dans le but de conserver un esprit clair et paisible tout au long de la journée.

Quel place pour les bijoux protecteurs aujourd’hui ?

Bien qu’ayant perdu une grande part de leur caractère sacré, les bijoux de protection connaissent encore aujourd’hui une grande popularité.

Dans nos sociétés modernes où le style vestimentaire et le matérialisme sont d’une importance sans précédent, ces bijoux sont plus prisés pour leur côté exotique que pour leurs pouvoirs supposés.

Certaines personnes continuent toutefois à accorder une réelle importance à ces objets héritiers d’une époque où le sacré était au cœur de l’humanité.

Noter l'article