Menu

Mal à l’épaule ? Les causes peuvent être multiples.
5 (1)

L’épaule est l’une des parties les plus sollicitées du corps humain. En flexion constante, l’épaule possède trois os : la clavicule, la scapula ou omoplate et l’humérus.

La principale articulation est la gléno-humérale qui est constituée d’une rotule. Elle relie l’humérus, qui est la partie supérieure de l’os du bras à l’épaule à la scapula. L’humérus à une forme de boule qui s’insère dans l’os de l’omoplate, ce qui permet à l’épaule sa liberté de mouvement.

Pour éviter la dislocation de cette articulation dont la cavité est très petite comparée à d’autres articulations comme la hanche, plusieurs muscles et tendons viennent former une capsule autour de l’articulation et soutenir ses mouvements.

Entre les os de l’articulation se trouve le cartilage qui permet d’éviter les chocs et les frottements, ce qui entrainerait une usure prématurée des os. Les mouvements sont facilités par la synovie qui produit un liquide lubrifiant l’articulation.

La deuxième articulation de l’épaule se situe sur le haut de l’épaule et est plus petite que la gléno-humérale. L’articulation acromio-claviculaire fait la jonction entre le sommet de l’omoplate et la clavicule. Son rôle est d’aider la gléno-humérale dans les mouvements d’amplitude comme par exemple lorsqu’on lève le bras ou que l’on soulève une charge.

Quelles sont les causes du mal d’épaule ?

D’après le Dr Xavier Clément, chirurgien orthopédiste, « la majorité des douleurs d’épaule sont localisée sur une petite zone et ne dure pas dans le temps. Mais il arrive qu’un mal d’épaule soit la cause d’une affection plus large comme l’arthrose ou un dysfonctionnement des articulations, nécessitant une intervention chirurgicale pouvant aller jusqu’à la prothèse d’épaule. »

Une douleur à l’épaule peut aussi être issue d’une autre zone du corps qui s’est étendue. C’est typiquement le cas d’un mal de cou ou de dos qui peuvent facilement se répercuter dans les épaules et procurer une gêne dans les mouvements.

Toutefois, la majorité de douleurs provient d’une rupture de la coiffe des rotateurs, cette zone composée de 4 tendons qui permet à l’épaule de bouger dans toutes les directions. Les tendons peuvent être déchirés, entraînant parfois une rupture totale du tendon ou peuvent également se détacher de l’humérus.

Mais le mal d’épaule peut être tout autre. Voici les principales causes que l’on rencontre chez les patients souffrant d’une douleur à l’épaule :

  • L’inflammation de l’épaule. Souvent la conséquence d’une infection ou d’une blessure, l’articulation devient chaude, rouge, gonflée et douloureuse.
  • La lésion des muscles et des tendons autour de l’épaule est souvent due à un choc ou à une déchirure.
  • La tension dans les muscles entre le cou et l’épaule. Cette tension provient le plus souvent d’une mauvaise posture ou de mouvements répétitifs. Dans le cadre professionnel, de tels problèmes peuvent souvent être solutionnés par un aménagement du poste de travail ou une posture plus adaptée.
  • L’inflammation de la bourse séreuse qui permet de produire un liquide qui facilite le glissement des muscles et des tendons. C’est ce qu’on appelle la bursite.
  • La détérioration des os et du cartilage est souvent signe d’arthrite.
  • La fracture des os, le déboîtement de l’articulation ou sa luxation, issue d’une chute ou d’un traumatisme lors d’une pratique sportive par exemple. Ces cas sont assez faciles à détecter puisqu’ils sont la conséquence directe d’un accident et entraînent tout de suite une forte douleur.

Quand faut-il consulter ?

Une majorité des douleurs d’épaule pourra être solutionnée par des exercices de renforcement musculaire ou éventuellement des séances de kinésithérapie. L’inflammation peut être traitée par du repos et l’application de froid sur la zone concernée.

Certaines douleurs peuvent aussi être solutionnées par des infiltrations de cortisone.

Pour des douleurs chroniques, c’est-à-dire pour des douleurs qui durent plus de 3 mois et qui sont récurrentes, la prise d’anti-inflammation peut être prescrite par votre médecin traitant. 

Les douleurs chroniques apparaissent en moyenne à 55 ans. La plupart des douleurs à l’épaule sont d’origine professionnelle.

Pour des douleurs plus persistantes ou de l’arthrose, un spécialiste de l’épaule envisage la pose d’une prothèse d’épaule, d’une intervention sous arthroscopie ou encore d’une acromioplastie. Ces interventions nécessitent généralement un temps d’hospitalisation assez court. À la suite de cela, certaines opérations nécessitent le port d’une attelle et des séances de kinésithérapie peuvent être prescrites pour une meilleure récupération.

Noter l'article