Menu

Préparer ses premières règles
5 (1)

Comment parler à sa fille de ses premières règles ?


Les règles ou menstruations surviennent généralement pour la première fois durant la période de puberté chez les filles entre 10 et 16 ans. Dans des cas exceptionnels, elles peuvent arriver plus tôt ou au contraire plus tard. Et bien que cela soit un phénomène naturel, on peut avoir quelques difficultés à aborder le sujet avant que les premiers saignements fassent leur apparition. 

premiere-regles-menstruations

Premières règles : bien comprendre ce phénomène


Les menstruations sont un passage obligatoire chez toutes les filles en bonne santé. Il n’y a donc rien à redouter, sinon en apprendre davantage pour pouvoir y faire face convenablement. Les règles sont une phase naturelle de saignement chez la jeune fille qui dure entre 3 et 8 jours.

Notion de cycle menstruel

Il est important de savoir que les menstrues ne se produisent pas juste une fois dans une vie ou occasionnellement. Ce phénomène revient chaque mois (sauf en cas de grossesse) jusqu’à la ménopause. Entre le premier jour des règles d’un cycle et le premier jour de la menstruation suivante, il peut s’écouler 21 à 35 jours

Durant ce laps de temps, le corps de la jeune fille subit un certain nombre de changements en étroite relation avec sa fertilité. Cette capacité à procréer est responsable des nombreuses variations remarquées. En effet, durant un cycle chez une femme, le corps se prépare à une éventuelle arrivée de l’œuf zygote.

Il est important de noter que les premières années, le système peut être un peu instable et il arrive que parfois les règles arrivent chez la jeune fille avant de s’arrêter pour revenir un an après. Le stress, les changements hormonaux, le rythme de vie peuvent influencer sur l’apparition des menstruations. 

L’origine des saignements

Lors d’un cycle, la couche interne de l’utérus de la jeune fille se remplit de vaisseaux sanguins. L’utérus s’épaissit donc pour accueillir l’œuf (ovule fécondé) dans le processus de la nidation. En absence de grossesse, cette couche épaisse est évacuée : c’est ce qui produit le saignement. Ensuite, le processus se renouvelle chaque mois.

Puisque chaque jeune fille est unique, cette période sensible peut varier d’un sujet à un autre. Il convient donc de s’y préparer avec soin afin d’assurer son hygiène intime durant cet intervalle. Avec un peu d’attention, on pourra trouver les signes qui annoncent l’apparition des premières règles.

Les signes annonciateurs des premières règles

Toutes les filles n’étant pas les mêmes (surtout en ce qui concerne l’organisme), les signes annonciateurs des premières règles sont différents d’une candidate à une autre.

Les premières règles surviennent généralement deux ans après l’apparition des premiers signes de puberté. Ceux-ci regroupent principalement le développement de la poitrine et la présence des poils sur le pubis et sous les aisselles.

Certaines filles rencontreront des sécrétions vaginales quelques mois avant la survenue des premières règles. Elles peuvent être blanchâtres ou jaunâtres. Notez qu’une croissance inhabituelle (poussée remarquable) peut aussi annoncer les premières menstrues..
À ce moment-là, vous pouvez prévoir d’acheter des protèges-slip ou des culottes menstruelles pour prévoir les risques de fuites. 

Comment en parler à sa fille ? 

L’apparition des premières règles chez une jeune adolescente est souvent troublante. Une petite préparation au préalable permet de la mettre à l’aise face à son futur quotidien. Avant tout, il s’agira de la mettre en confiance et de lui permettre de poser toutes ses questions. Elle pourra alors y faire face plus sereinement.

Instaurer le dialogue

Pour réussir à préparer la jeune fille à ses premières menstrues, le plus important est d’en parler dès les premiers signes de puberté. Il est nécessaire de ne pas considérer le sujet comme tabou, car elle rencontrera encore plus de difficultés à gérer cette période en absence d’encadrement à la maison.

  • Le premier aspect de la sensibilisation consiste à la préparer à prendre soin de son hygiène intime
  • La seconde phase consiste à la protéger des maladies (infections) et d’une probable grossesse non désirée
  • Puis lui expliquer le système du cycle menstruel, qu’elle verra sûrement en biologie au collège en détail. 
  • Parlez des différentes protections hygiéniques comme les tampons, la cup ou les culottes menstruelles. 
  • Être prêt à répondre à toutes les questions possibles.. 

Rassurer et mettre en confiance

Ce que redoutent les adolescentes pour leurs premières règles, ce sont les douleurs et les malaises. Il faut dire qu’ils ne se manifestent pas toujours chez toutes les filles.
De légers maux de ventre, ballonnements ou autres douleurs localisées peuvent être ressentis.
En cas de règles douloureuses (sur plusieurs cycles), il est conseillé de se rapprocher d’un médecin généraliste ou d’un gynécologue. S’il ne s’agit pas d’un malaise passager, une solution adaptée permettra de revenir à une situation normale.

La mise en place de la routine des menstrues ?

Préparer ses premières règles revient à s’organiser en prenant certaines dispositions essentielles. Les symptômes qui accompagnent les menstrues quelques jours avant ou pendant les saignements peuvent être gérés convenablement.
Avec l’expérience il lui sera possible de sentir lorsque ses règles vont arriver.
Vous pouvez demander conseil auprès de votre médecin. Après quelques mois, la jeune fille sera en mesure de calculer le premier jour d’apparition de ses menstrues.

Il lui revient de choisir la protection la mieux adaptée pour son confort. Il existe des protections jetables et des protections réutilisables. Le plus important est d’en choisir un modèle qui soit absorbant selon l’abondance du flux et de ses activités.

Parmi les protections disponibles figurent les serviettes hygiéniques (fines ou épaisses, selon le besoin) et les tampons hygiéniques jetables (différentes tailles, avec ou sans applicateurs).
Une solution plus respectueuse de l’environnement est davantage recommandée, car elle respecte également le corps de la jeune fille, sont les culottes menstruelles et les coupes menstruelles. 

Avoir ses règles périodiquement est plutôt bon signe, car cela veut dire que tout va bien. La jeune fille peut tout à fait réaliser ses activités habituelles pendant cette période et même en cas de règles abondantes.
Pour sortir en toute quiétude, il lui suffira de maîtriser ses cycles et d’avoir toujours des protections en réserve à portée de main dans le sac.

Noter l'article