Menu

Le yoga pour soulager les douleurs de la sciatique
5 (1)

Le yoga est une excellente méthode pour soulager les douleurs de la sciatique. Le yoga offre un large éventail d’avantages pour la santé, allant d’une meilleure forme physique à une meilleure santé mentale. Les positions de yoga peuvent être pratiquées à la maison, seul, ou avec un compagnon ou un thérapeute professionnel. Dans le cadre de cet article, je décrirai les avantages du yoga pour traiter les douleurs de sciatique, ainsi que la façon de réaliser la position de la chaise, qui est une technique efficace pour soulager ce type spécifique de douleur lombaire.

Une petite information anatomique

Comme le nerf sciatique traverse le bas du dos et la région pelvienne ainsi que la partie inférieure de la fesse et la cuisse avant de se diviser en plusieurs faisceaux, il est important de savoir d’où il vient et où il va. La raideur musculaire peut être un effet secondaire pour ceux qui sont hypersensibles à la sensation d’être piqué par des aiguilles.

Par conséquent, la gêne sur le trajet du nerf sciatique, en particulier dans le bas du dos et les cuisses, peut se manifester à de nombreux endroits. La grande majorité du temps, la gêne dans le bas du dos trouve son origine dans la zone dite lombaire, ce que certains médecins appellent à tort une tension rénale. En tant que cause la plus courante et la plus probable de la lombalgie, le pincement du nerf sciatique dans la colonne vertébrale est une cause courante et probable de la lombalgie. On peut soupçonner une décompression ou une hernie du disque intervertébral en raison de la détérioration de l’intégrité structurelle des disques, ce qui peut donner un faux sentiment de sécurité.

D’autre part, la douleur dans les fesses peut être atroce dans certaines circonstances. Cela n’exclut pas la possibilité de douleurs dans le bas du dos. Un membre des muscles fessiers, le muscle piriforme, peut être à l’origine de votre douleur. Lorsque vous ressentez une douleur dans les fesses ou à l’arrière de la jambe, le nerf sciatique comprime vos muscles car ceux-ci se contractent et compriment le nerf. Pour décrire médicalement cette affection, le nom de « sciatique » serait approprié. Les diagnostics de seconde intention sont généralement meilleurs, et la gêne est plus facile à gérer.

Les activités de yoga offrent un certain nombre d’avantages

La médecine ayurvédique intègre le yoga comme alternative thérapeutique dans sa pratique. Le yoga assuré par https://superstudio.yoga est à la fois universel et diversifié afin de répondre aux besoins de tous, ce qui est nécessaire étant donné qu’il n’y a pas deux personnes ou deux jours identiques.

Il est possible de soulager les symptômes de la sciatique en pratiquant le pranayama, qui consiste à contrôler sa respiration et à ralentir certaines activités critiques, ainsi que la méditation, qui consiste à retrouver le sens de l’ancrage et à augmenter le sentiment de confiance et de sécurité dans son propre esprit. Ce n’est pas de la magie, mais cela demande du dévouement et de l’autodiscipline, et vous finirez par oublier votre sciatique si vous la pratiquez de manière continue tous les jours pendant un certain temps.

Il est vrai que certains asanas (postures yogiques) peuvent apporter un soulagement instantané des symptômes de la sciatique. Les étirements quotidiens peuvent être bénéfiques pour la majorité des muscles du bas du dos et des fesses. Ces étirements quotidiens sont plus efficaces, qu’ils soient pratiqués en activité ou au repos, ainsi qu’en cas de surpoids, car ils ciblent la plupart des muscles.

Quelle est la meilleure façon de gérer la douleur de la sciatique avec le yoga ?

En vous allongeant sur le dos, les genoux pliés et les pieds à plat sur le sol, levez votre genou vers votre poitrine tout en gardant vos mains à plat derrière votre cuisse. C’est un excellent exercice à faire en se reposant sur le dos. Tendez la jambe bien droite en prenant une grande inspiration, puis abaissez-la. Procédez de la même manière avec la jambe opposée.

Traitez les douleurs de sciatique avec le yoga en faisant cette pose :

Regardez le plafond en vous allongeant sur le dos, les bras le long du corps et les jambes tendues. Soulevez vos jambes à environ 15 centimètres du sol en prenant une profonde inspiration. Assurez-vous que vos pieds sont au même niveau que le sol avant de baisser les deux genoux jusqu’à ce qu’ils soient alignés avec vos hanches, puis expirez. Expirez en roulant sur le côté jusqu’à ce que votre corps soit à nouveau au niveau du sol. Ce n’est que le début d’une longue série de répétitions. Répétez cet exercice 10 à 15 fois par jour pendant 10 à 15 minutes pour obtenir les meilleurs résultats.

Voici d’autres poses de yoga pour traiter les douleurs de sciatique :

Adoptez une posture inclinée (Supta Baddha Konasana). Lorsque vous êtes allongé, utilisez un long traversin ou une pile d’oreillers fermes et parallèles au corps afin d’obtenir les meilleurs résultats. Continuez à maintenir une posture confortable avec les épaules relâchées et les genoux pliés, tout en plaçant vos pieds confortablement sur le support. Vous pouvez ajuster votre position allongée en ajoutant des oreillers supplémentaires si nécessaire.

Est-ce qu’un ostéopathe peut soigner une sciatique ?

Dans le cadre de sa thérapie de première main pour la sciatique, un ostéopathe procédera à un examen physique et à un entretien approfondis afin de déterminer si un traitement médical est nécessaire ou non.

Lorsqu’il diagnostique une sciatique, l’ostéopathe effectue une série de tests pour localiser précisément la douleur et déterminer quelles parties du corps du patient sont à l’origine du problème.

Il est possible que la source de la sciatique soit située à une grande distance de l’endroit où la douleur se manifeste, car le corps est interdépendant et tous les composants peuvent avoir un effet les uns sur les autres. Dans le cas où la thérapie médicale ne parvient pas à soulager la sciatique, l’ostéopathie est la méthode de traitement privilégiée. L’ostéopathie est un système de médecine dans lequel l’ensemble du corps est pris en considération.

Noter l'article